Les écrans transparents dans l’imaginaire des films de science fiction

A l’instar des films de prospective d’entreprises, ou de l’imaginaire marketing des banques d’images, les films de science-fiction sont un lieu privilégié pour rêver des interfaces digitales du futur. Et on y trouve bien entendu de nombreuses interfaces transparentes…
 
Loin de moi l’idée de faire ici un inventaire exhaustif de ces films. J’aimerais juste illustrer mon propos par quelques exemples.
 
Commençons avec Avatar. On y voit des écrans de bureau transparents :

avatar uhuhuh

Avatar – 1 – Des écrans transparents dans la salle de contrôle – Source

avatar 1

Avatar – 2 – Ecrans transparents – Source

AVATAR

Avatar – 3 – Ecrans transparents – Source

Fusion x64 TIFF File

Avatar – 4 – Ecrans transparents – Source

avatar_screens_4

Avatar – 5 – Ecran transparent – Source

Mais aussi des tablettes :

avatar-tablet

Avatar – 6 – Tablette transparente – Source

La série Iron Man regorge également d’écrans transparents :

Iron Man - 1 - Ecran transparent fixe - Source

Iron Man – 1 – Ecran transparent fixe – Source

Iron Man - 2 - Smartphone transparent - Source

Iron Man – 2 – Smartphone transparent – Source

Iron Man - 3 - Smartphone transparent - Source

Iron Man – 3 – Smartphone transparent – Source

Iron Man - 4 - Affichage tête haute (HUD) - Source

Iron Man – 4 – Affichage tête haute (HUD) – Source

Iron Man - 5 - Affichage tête haute (HUD) - Source

Iron Man – 5 – Affichage tête haute (HUD) – Source

Pour découvrir les interfaces digitales d’Iron Man en action, je vous invite à regarder les vidéos sur ce lien.

Même chose dans The Avengers :

The Avengers - 1 - Ecran fixe - Source

The Avengers – 1 – Ecran fixe – Source

The Avengers - 2 - Ecrans fixes - Source

The Avengers – 2 – Ecrans fixes – Source

Et enfin dans Minority Report :

Minority report - 1 - Ecran fixe - Source

Minority report – 1 – Ecran fixe – Source

Minority Report - 2 - Ecran fixe - Source

Minority Report – 2 – Ecran fixe – Source

Minority Report - 3 - Ecran fixe - Source

Minority Report – 3 – Ecran fixe – Source

Minority Report - 4 - Tablette - Source

Minority Report – 4 – Tablette – Source

Certes, on trouve également bien d’autres interfaces intéressantes dans ces films mais j’y reviendrai plus tard. Je me limite ici aux écrans transparents.

L’imaginaire dont témoignent ces représentations d’écrans transparents est-il similaire à celui des films de prospective d’entreprises ou des banques d’images ?

Le premier point commun est sans conteste que dans les trois cas, ces images montrent les qualités photogéniques ou cinégéniques des écrans transparents, qui nous font certainement tant les rêver. L’une de ces qualités tient à la luminescence des signes qui s’affichent sur ces écrans. Elle leur donne une présence très forte à l’image. L’autre qualité tient aux jeux d’images et de plans que permet la transparence. Tout d’abord, comme dans les exemples de banques d’images cités précédemment, on retrouve ici des plans où le personnage est vu de face, à travers l’écran transparent. C’est le cas dans la vue 2 de Minority report ci-dessus et les vues 4 et 5 d’Iron man. On rencontre aussi des plans très intéressants où le personnage-utilisateur est vu de 3/4 face et l’écran de 3/4 dos (cf. vues 2, 3, 4 et 6 d’Avatar, vues 1 et 2 de The Avengers et vues 3 et 4 de Minority report). L’intérêt des écrans transparents dans ce type de plan est que l’on peut voir ce que regarde l’utilisateur tout en regardant le visage de l’utilisateur. Enfin, on trouve aussi des plans classiques d’écrans qui utilisent le point de vue de l’utilisateur sur l’écran. (cf. Avatar 4 et Iron Man 1 et 2).

Avant d’évoquer le point suivant, il faut rappeler que dans tout dispositif interactif, on peut distinguer l’interface d’affichage de l’interface de commande. Or, dans toute cette série d’articles sur la transparence, je m’attache d’abord aux interfaces d’affichage. Dans les exemples que j’ai extraits des films ci-dessus, je me suis donc focalisé sur les écrans transparents comme interfaces d’affichage. Évidemment, ces films montrent aussi d’autres types d’interfaces d’affichage, comme je l’ai déjà dit juste avant. Mais je ne m’y attarde pas pour l’instant. Nous verrons cela dans de prochains articles.
 
Ce que je voudrais souligner ici, c’est que pour un même type d’interface d’affichage (l’écran transparent), on peut distinguer plusieurs types d’interfaces de commande. Dans les images ci-dessus, on peut en identifier (ou deviner) 3 types :

  • des interfaces tactiles (cf. Avatar)

  • des interfaces clavier/souris (cf. Minority Report 3)

  • des interfaces sans contact (cf. Minority Report 1 et 2)

Dans un prochain article, je ferai un inventaire de tous ces cas de figure d’articulation entre type interface d’affichage et type d’interface de commande.
 
Il faut noter aussi que dans ces articles, pour l’instant, je ne me demande ni quelles sont les technologies qui rendent possibles ces types d’interfaces, ni s’ils sont ergonomiques, ni à quel cas d’usage ils pourraient correspondre, ni quel est leur potentiel business ou marketing. Je me contente de montrer à quel point ils marquent notre imaginaire. Je reviendrai ultérieurement sur toutes ces autres questions.
 
Pour finir, vous vous demandez peut-être comment ont été conçus ces vrais-faux écrans. L’ont-ils été sans trop de souci de vraisemblance ou de réalisme dans l’utilisabilité ? Ou au contraire, l’ont-ils été comme s’il s’agissait de vrais écrans qui seraient réellement utilisés ?
 
Pour en savoir plus, voici quelques liens vers des articles sur ce sujet, vers les sites web de leurs designers ou vers des interviews de ces derniers :

Publicités

4 réflexions sur “Les écrans transparents dans l’imaginaire des films de science fiction

  1. Pingback: Vitres interactives : des prototypes aux produits | Paysages numériques...

  2. Pingback: De la transparence à l’immatériel : imaginer des signes sans écran | Paysages numériques...

  3. Pingback: Pourquoi des écrans et des interfaces transparents ? Pour le spectacle et la contextualisation de l’information ! | Paysages numériques...

  4. Pingback: Plus d’écrans dans les véhicules peut-il signifier plus de sécurité dans la conduite ? (3/3) | Paysages numériques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s