5. Déambulez sur les traces de l’histoire

Si vous êtes passionné par l’histoire, vous aimez certainement vous balader sur les traces des événements, des personnages ou des monuments du passé. Bien sûr, c’est déjà en grande partie la vocation des guides papiers de fournir ce genre d’informations. Vous pouvez aussi utiliser les applications mobiles déclinées de ces mêmes guides papier. Mais sachez qu’il existe également des applications qui proposent une approche plus originale de ce genre de visite. Je veux dire par là qu’elles exploitent des possibilités du numérique qui échappent au papier. C’est ce que je vous invite à découvrir ici.

Pivot est une application mobile en cours de développement (Sortie prévue fin 2015, sur iOS et Android) qui exploite le principe de la reconduction photographique, dont j’ai déjà parlé à de nombreuses reprises dans ce blog (lien). Mais dans la plupart des cas, les applications de ce genre (…..), reposent sur des contenus préparés éditorialement par l’éditeur de l’application. Dans le cas de Pivot, l’idée consiste au contraire à aller chercher dynamiquement des contenus disponibles sur le web ou via l’Open Data, pour mettre à la disposition des utilisateurs des contenus inédits, des histoires alternatives à “la grande histoire officielle”, des anecdotes, des témoignages réels, etc. Pour l’instant, l’application Pivot est toujours en test et propose donc des contenus uniquement sur deux sites : l’église de la nativité à Bethléem, et le campus de Harvard, à Boston ! L’application fonctionne sur le principe de la réalité augmentée : l’utilisateur dirige son smartphone dans une direction et en fonction de l’endroit où il se trouve, des contenus lui sont proposés : photos en reconduction photographique, vidéos, témoignages, etc.

A terme, l’application doit être capable de proposer des contenus quelle que soit la localisation de l’utilisateur dans le monde. Mais l’autre dimension très intéressante du projet réside dans la volonté de ses créateurs, un couple d’américains d’origine palestinienne, Sami Jitan et Asma Jaber, de convier des populations locales à fournir des données inédites pour enrichir les documents qui pourront s’afficher sur l’application. Ils ont pour cela créé des partenariats avec des musées et des institutions historiques locales qui se chargent de récupérer ces documents. “L’un des principaux objectifs de l’application consiste à préserver l’histoire et la mémoire des cultures menacées de disparition, de la Palestine à l’Irak, de la Syrie, et d’ailleurs. Nous espérons que ce sera également un moyen pour les gens de partager leurs récits plus globalement et de témoigner de leurs propres vérités personnelles, » expliquent les créateurs.

Dans le même registre, on peut citer “Women on the Map”, un projet développé par l’association féministe SPARK en collaboration avec Google et son application Field Trip. SPARK a créé des contenus concernant 100 femmes qui ont fait l’histoire du monde. Ces contenus sont accessibles via l’application Field Trip. Lorsqu’un utilisateur de cette application arrive à proximité d’un lieu associé à l’histoire de l’une de ces femmes, il peut visionner le contenu la concernant. L’association invite par ailleurs les bonnes volonté à proposer des contenus qui viendraient enrichir cette base, notamment en augmentant le nombre de femmes concernées.

Niagara 1812 est une application décrite ainsi par ses créateurs : “Faites un voyage dans le passé avec Niagara 1812. Utilisez votre iPhone, visitez des lieux et des gens de la guerre de 1812 et au-delà. Choisissez le mode “Errance”, marchez dans l’une des villes historiques de la région de Niagara, au Canada, et découvrez les histoires qui se cachent derrière les vieilles pierres. Ou choisissez le mode “Enquête”, et tentez de résoudre un mystère vieux de plusieurs siècles dans une aventure immersive. Avec Niagara 1812, vous portez l’histoire avec vous, dans la paume de votre main.”

Certaines applications utilisent la technologie des beacons pour proposer des informations contextuelles au lieu où se trouvent les utilisateurs. C’est le cas de l’application Slavery at Monticello, qui raconte la vie des esclaves de la proriété de Thomas Jefferson, Monticello.

http://technical.ly/dc/2015/07/14/monticello-mulberry-row-slavery-app-bluecadet/

En Pologne, Varsovie a entrepris de mailler toute la ville de beacons afin de fournir aux visiteurs des informations contextuelles sur les lieux où ils se trouvent.

http://www.usine-digitale.fr/article/smart-tourisme-a-varsovie-des-beacons-pour-etre-guide-les-yeux-fermes.N344386

Explore Stockholm est un service proposé par la compagnie Taxi Stockholm 15 00 00, dont je parle également dans l’article sur les cartes collaboratives à propos d’un autre service. C’est donc une compagnie très dynamique et créative. Explore Stockholm est un service exclusif proposé à bord des taxis, via une application mobile sur tablette qui fait office de guide interactif thématique. Vous choisissez un thème de visite et le taxis vous emmène sur les lieux pendant que l’application vous donne toutes les explications. Parmi les thèmes, on trouve un incroyable et glaçant “Explore Stockohlm Crime”, qui vous conduit sur les scènes de crimes les plus célèbres de la ville !!! Si vous lisez bien le site web du service, vous verrez qu’ils réfléchissent même à une visite thématique des lieux de tournages de films les plus célèbres de la ville avec des fonctionnalités de réalité augmentée. Cela placerait l’application dans la liste de celles citées dans l’article “le lieu des films”.

un retour d’expérience ici : http://www.thelocal.se/20150701/scary-taxis-lure-crime-freaks-to-stockholm

Talking Statues :

MemoirMarchez sur vos propres traces via vos photos géolocalisées dans votre smartphone ou sur les réseaux sociaux

 

A lire sur le sujet des apps qui vous invitent à marcher sur les pas de l’histoire :

Prochain article de cette série / Retour au sommaire de cette série