Photo panoramique

Définition

Plusieurs critères peuvent rentrer en ligne de compte dans la définition d’une photo panoramique.

1. Le format

Le premier critère est celui du format. Selon ce critère, une photo panoramique est une photo rectangulaire dont la largeur est particulièrement grande par rapport à la hauteur (en tous cas, pour une photo panoramique horizontale; sinon, pour une photo panoramique verticale, c’est la hauteur qui est particulièrement grande par rapport à la largeur).

A partir de quel rapport hauteur/largeur peut-on parler de photo panoramique ?

Sur le site Guide de la photo panoramique, d’Arnaud Frich, il est indiqué qu’on parle généralement de photographie panoramique à partir d’un rapport de 1/2.

Selon Arnaud Frich, on peut commencer à parler de photo panoramique à partir d'un rapport de 1/2 entre la hauteur et la largeur.

(Source : Arnaud Frich)

Selon Arnaud Frich, le rapport le plus fréquemment utilisé est 1/3 : “C’est le format de nombreuses photos panoramiques de Philippe Plisson, de son fils Guillaume ou encore de Yann Arthus-Bertrand. On trouve d’ailleurs de nombreux cadres photo dans ce format, même en grandes surfaces. C’était le rapport des fameux appareils panoramiques argentiques : Fuji 617 ou Linhof 617.” (source)

(Source : Arnaud Frich)

(Source : Arnaud Frich)

Dans la première version de cet article, à cet endroit précis du texte, j’avais écrit ceci : « L’histoire ne dit pas quel est le record du monde de la photo la plus large par rapport à sa hauteur ! Un record assez futile mais que je serais curieux de connaître ! ». Dans une deuxième version, j’avais remplacé la seconde phrase par : « Je ne sais même pas si cette question a un sens ? » Et dans une troisième version, j’avais même supprimé ce passage.

Et bien, il faut croire que je ne fais pas preuve d’assez d’imagination et de conviction, puisque la réalité m’a rattrapé à toute allure en me faisant découvrir le travail du photographe argentin Esteban Pastorino Diaz. Ce dernier est un photographe bricoleur et technicien qui conçoit et fabrique des dispositifs photographiques inédits. Il a notamment inventé un appareil doté d’une pellicule argentique de plusieurs dizaines de mètres de long comportant un seul et même cliché ! Suivant le même principe que certains appareils photos rotatifs, la pellicule se déroule et passe devant l’objectif au même rythme que l’appareil se déplace le long d’une scène pour la prendre en photo.

L'appareil mis au point ppar Esteban Pastorino Diaz, avec les deux magasins permettant à la pellicule géante de s'enrouler et de se dérouler.

L’appareil mis au point ppar Esteban Pastorino Diaz, avec les deux magasins permettant à la pellicule géante de s’enrouler et de se dérouler. (source)

Ce système lui permet de prendre ce que l’on peut donc considérer à juste titre comme la photographie argentique ayant « le record du monde de la photo la plus large par rapport à sa hauteur » dont je parlais justement ci-dessus, ou autrement dit, de la photo la plus longue du monde ! A ce jour, le record correspond à une photo dont le négatif mesure 79,37 m de long, qui a été prise le 3 août 2015 en roulant pendant 32,8 km sur le périphérique de Pékin, le 2nd Ring Road. Esteban Pastorino Diaz détenait déjà le précédent record avec une photo dont le négatif faisait 39,54m et qui avait été prise en 2010 dans les rues de Buenos Aires (même source). Dans les deux cas, le photographe installe son appareil sur une voiture qui se déplace ensuite le long de la scène à photographier. Ce système est exactement le même que celui employé par Ed Ruscha et ses successeurs pour prendre leurs propres photos panoramiques.

L'appareil d'Esteban Pastorino Diaz monté sur le toit de sa voiture pour une prise de vue. ça ne vous rappelle rien ?

L’appareil d’Esteban Pastorino Diaz monté sur le toit de sa voiture pour une prise de vue. Ca ne vous rappelle rien ? (source)

Le parcours effectué dans Buenos Aires par Esteban Pastorino Diaz avec son appareil perché sur le toit de sa voiture. Ca ne vous rappelle toujours rien ? Vraiment pas ?

Le parcours effectué dans Buenos Aires par Esteban Pastorino Diaz avec son appareil perché sur le toit de sa voiture. Ca ne vous rappelle toujours rien ? Vraiment pas ? (source)

Ce qui est intéressant avec ce record, outre le système de prise de vue, c’est le mode de visionnage de la photo que cela induit. Comme on peut le voir ci-dessous, Esteban Pastorino Diaz expose le négatif de ses photographies, déroulé le long des murs de la ou des salles de l’exposition. Le négatif est parfois exposé intégralement sur toute sa longueur, parfois enroulé autour d’un dispositif qui permet de le faire défiler sur une visionneuse ! Dans les deux cas, l’expérience de visionnage doit être étonnante !

La photo panoramique de Buenos Aires, d'Esteban Pastorino Diaz, exposée à la XIème Biennale de Cuenca, Equateur, 2011

La photo panoramique de Buenos Aires, d’Esteban Pastorino Diaz, exposée à la XIème Biennale de Cuenca, Equateur, 2011 (source)

Au-delà d’Esteban Pastorino Diaz et de sa photo la plus longue du monde, il faut bien constater que la photo panoramique, parce qu’elle est une question de dimensions, se prête particulièrement bien au jeu des records. Ainsi, la plus grande photo mono-cliché du monde en termes de surface serait, elle aussi, une photo panoramique exposée au Art College Center de Pasadena, en Californie. Appelée The Great Picture, elle mesure 9,6 mètres de haut x 32,8 mètres de large ! Elle a été prise dans le cadre du Legacy Photo Project.

La plus grande photo panoramique du monde ?

The Great Picture, la plus grande photo panoramique du monde en termes de surface.

On parle là de photo argentique. Mais le même jeu a lieu avec les photographies numériques. Et là encore, les photos panoramiques trustent les premières places. Jugez-en par la liste tenue à jour sur cette page Wikipedia. Voici quelques informations concernant les plus grandes photos :

  • Le record actuel semble tenu par une photo panoramique de Kuala Lumpur de 2014 qui fait 846 gigapixels. Il s’agit d’une photo panoramique sphérique, c’est-à-dire circulaire à 360° sur l’axe horizontal et sur l’axe vertical. Le site de visionnage ne propose pas d’informations interactives sur la photo.
  • La deuxième place est tenue par une photo qui n’est pas panoramique. Il s’agit d’une photo de la lune prise par la NASA.
  • Vient ensuite ce panorama de 402 gigapixels.
  • Puis on trouve cette photo de la chaîne du Mont Blanc réalisée par le photographe Filippo Blengini associé avec Alessandra Bacchilega dans le cadre d’un projet nommé In2White. D’après Le Monde, « pour réaliser cette photo, 70 000 clichés ont été pris à 3 500 mètres d’altitude pendant un shooting de trente-cinq heures. (…) Après deux mois de Photoshop, cela donne donc une définition record de 365 gigapixels. » La photographie est un panorama cylindrique de 360° sur l’axe horizontal et sans rotation verticale. Le visionnage de la photo s’accompagne d’informations interactives qui permettent par exemple de localiser les sommets.
  • Le précédent record datait de 2013 avec un panorama de Londres sponsorisé par British Telecom et le site 360cities.net. La photographie avait nécessité 48 640 clichés pour une taille finale de 320 gigapixels. Il s’agit là encore d’une photo panoramique sphérique et le site de visionnage ne propose pas d’informations interactives sur la photo.
  • Etc. Etc.

Cette question des records en termes de dimension des photos rapproche les photos panoramiques d’une autre catégorie que j’évoque dans mon inventaire : les photos haute résolution zoomables.

Elle doit également être reliée avec la question des modes de visionnage de la photo panoramique, qu’il s’agisse de l’aspect à plat ou incurvé, ou de la taille de l’image exposée.

2. L’angle de vue

Pour certains photographes, le critère du format n’est pas suffisant : il faut aussi prendre en compte l’angle de vue de la photo, qui dépend de la focale de l’objectif. Une focale courte (ex. : 20 mm) permet un grand angle de vue, une focale longue (ex. : 200 mm) un angle de vue restreint. Selon ce critère, une photo panoramique n’est pas seulement une photo au rapport hauteur/largeur au moins égal à 1/2, c’est aussi une photo qui englobe un large angle de vue.

Selon ce point de vue, la première photo de cet article, qui illustre le rapport 1/2, n’est pas vraiment une photo panoramique car son angle de vue n’est pas très large. Si on agrandit sa largeur en la présentant au format 1/3, comme c’est le cas dans la deuxième illustration, on élargit de facto son angle de vue. Difficile alors de ne pas dire que c’est une photo panoramique. Pourtant, on n’a pas changé la focale de prise de vue de la photo. On a un peu triché diraient certains !

L’illustration ci-dessous montre justement la différence qui peut exister avec une photo de même format prise avec un angle de vue beaucoup plus large :

frich-angle-de-champ-panoramique

Comme le précise Arnaud Frisch, “trois photos prises avec un 17 mm englobent plus de 150 ° pour un rapport 1/2,5 alors que dans ce même rapport, trois photos prises avec un 50 mm n’englobent que 75° environ.”

Maintenant que nous avons abordé les deux premiers critères de définition d’une photo panoramique, nous ne pouvons qu’admirer (!) le flou de la définition de Wikipedia : “la photographie panoramique est un style de photographie qui consiste à créer des images avec des champs exceptionnellement larges”, où le terme de champs peut se comprendre tantôt comme la largeur de la photo tantôt comme l’angle de vue de celle-ci. ça mériterait un petit éclaircissement !

C’est plus clair chez Mr Larousse qui prend la peine de proposer deux définition distinctes pour l’adjectif panoramique :

  • l’une se référant à l’angle de vue : “Qui embrasse un très large champ de vision, permet une très bonne visibilité.”
  • l’autre se référant au format allongé : “Se dit d’un objectif photographique, d’un appareil ou d’une technique qui permet d’obtenir une image plus allongée que l’image de format standard.”

Enfin, je terminerai cette définition par l’évocation d’un critère que j’apporte dans la balance : celui de ce qui est représenté sur la photo, à savoir un panorama. Toujours selon Mr Larousse, un panorama est une “Vaste étendue de pays qu’on découvre d’une hauteur”. Une photo panoramique serait donc soit ce qui permet de représenter cela, soit ce qui effectivement représente cela. Cela exclurait des photos panoramiques prises en gros plan, comme la photo ci-dessous (source) :

Une photo panoramique peut-elle montrer un détail en gros plan ?

Une photo panoramique peut-elle montrer un détail en gros plan ?

ou des photos panoramiques verticales, comme celle-ci (même source) :

panoramique-vertical-archi

Comme je ne suis pas trop pour les exclusions, je trouve plutôt que ces différents critères sont autant de possibilités de jouer avec les photos panoramiques pour en faire quelque chose de créatif. Ca tombe bien, nous allons justement dresser un panorama (tient donc !) de quelques variantes de la photo panoramique !

Variantes

A partir de la définition qui vient d’être donnée, il existe une multitude de variantes de ce que peut être une photo panoramique.

Ces variantes dépendent notamment de la combinaison de quelques paramètres, qui peuvent être classés en plusieurs catégories :

  1. La manière dont la photo est produite :
    1. Processus ou procédé (manière de faire)
      1. Orientation de la photo : verticale ou horizontale
      2. Photo issue d’un seul cliché ou de plusieurs clichés assemblés
      3. La manière dont sont faits ou assemblés les clichés multiples : à plat ou circulaire
    2. Paramètres techniques
      1. Cliché fixe ou rotatif
      2. Focale classique ou grand angle
      3. Format natif de la photo = classique ou panoramique
    3. Paramètres mixtes (peuvent être liés à une manière de faire ou à un paramètre technique)
      1. La rotation où l’effet de rotation existe seulement dans un sens (par ex. : horizontal) ou dans les deux sens (horizontal et vertical).
      2. La rotation est totale (360°) ou partielle (inférieure à 360°)
  2. La manière dont la photo est présentée ou visionnée
    1. La photo peut être présentée à plat (imprimée, affichée…) ou courbée (Si la courbe fait 360°, cela constitue un anneau qui embrasse tout le champ autour d’un point de vue).
    2. La taille de l’image qui est présentée au spectateur peut être plus ou moins grande.
    3. La photo peut être présentée sur un support physique, un support analogique ou être projetée.