La photographie sociale (2.0)

Description

La photographie sociale, ou photographie 2.0, est née du croisement de deux phénomènes : le succès du web 2.0, c’est-à-dire des médias sociaux, d’un côté et celui des smartphones de l’autre. Ces deux phénomènes sont d’ailleurs très liés. Ils sont même devenus interdépendants désormais, puisque l’usage des premiers se fait essentiellement sur les seconds et que l’usage des seconds se fait majoritairement via les premiers.

Au croisement de ces deux phénomènes sont donc nées des applications mobiles de photographie destinées au partage sur les réseaux sociaux. La plus utilisée est Instagram, qui est devenue rien moins que le 3ème réseau social mondial avec 400 millions d’utilisateurs actifs par mois ! En France, 18% des 15-24 ans sont sur Instagram.

Si on veut prendre le phénomène dans son ensemble, la photographie 2.0 c’est :

  • l’usage massif du réseau social Facebook comme principal mode de partage des photos
  • le succès d’Instagram, racheté par Facebook
  • l’émergence d’une multitude d’autres types d’applications mettant en avant des formats particuliers de photographie sociale : les photographies animées, les photographies 3D, les photographies sphériques, etc.
  • des usages spécifiques au succès phénoménal, tels que les selfies
  • la nécessité pour les marques d’adopter désormais une stratégie de social content marketing
  • la proximité avec le phénomène équivalent des vidéos sociales
  • bref, l’évidence d’une véritable économie de la photographie sociale

Usages et Impact économique

Début 2016, selon le Blog du modérateur, Instagram, c’est :

  • 400 millions d’utilisateurs actifs chaque mois (MAU), ce qui en fait le 3ème réseau social mondial !
  • 40 milliards de photos partagées
  • 80 millions de photos partagées chaque jour
  • 3,5 milliards de Like enregistrés chaque jour
  • En France, 18% des 15-24 ans sont sur Instagram

Le succès d’Instagram est visible sur ce graphique :

Snapchat

Instagram est le deuxième réseau social en termes de pénétration derrière le leader incontesté qu’est Facebook, sa maison mère. C’est aussi le troisième en termes d’engagement, c’est-à-dire de temps d’utilisation, presque à égalité avec Snapchat. Un vrai succès !!