Objets connectés : Quelles plateformes de collecte des données personnelles ? – B. Les start-ups et les pure-players

1. Goria

Goria est une startup bordelaise qui développe un service permettant de regrouper et de visualiser dans une seule et même application l’ensemble des données issues de différents objets connectés ou applications (Runkeeper, Withings, Jawbone, Fitbit, Facebook…). Il peut s’agir de données sur le sommeil, l’activité physique, les interactions sociales, la météo, la géo-localisation, etc. Annoncée l’année dernière avant les fameux Google Fit ou Apple HealthKit, je ne sais pas où en est le service aujourd’hui.

A lire :

2. HumanAPI

https://www.humanapi.co/

A lire :

3. Umanlife

Umanlife est un service web et mobile qui se présente comme un carnet de santé 2.0. Il permet à un utilisateur de collecter ses données de santé et de bien-être (par saisie manuelle, téléchargement ou directement via des objets connectés) et de les organiser en 11 modules thématiques possibles (sport, poids, grossesse, tabagisme, nutrition, sommeil, consommation d’alcool…). Le service propose même une boutique d’applications que chaque utilisateur peut ajouter aux modules de base.

Selon Alexandre Plé, son créateur, interviewé par L’Express, Umanlife est “un outil de prévention. On ne donne pas de conseils médicaux, simplement de quoi améliorer son hygiène de vie en surveillant certains indicateurs”. L’utilisateur peut également partager ses données avec son médecin. Quant à l’usage que pourrait en faire Umanlife, Alexandre Plé précise : « On ne les utilise pas et on ne le fera jamais, on se base sur une relation de parfaite confiance avec nos membres ».  Le service est hébergé sur les serveurs de la société IDS, Hébergeur Agréé de Données de Santé, et a fait l’objet d’une déclaration auprès de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) sous le numéro 1539431v0.

A lire :

4. Betterise

Betterise est une plate-forme intelligente qui aide à prendre soin de sa santé. Elle utilise un algorithme comportemental capable de fournir des conseils et outils personnalisés en fonction du profil, du comportement, des habitudes et des envies de l’utilisateur. Chaque utilisateur entre des données pour construire son profil « santé » et celui-ci sera sera affiné au fil du temps. Compatible avec les objets connectés, elle permet de synchroniser les données de ces objets et de les réunir sur un tableau de bord.

A lire :

5. Arrayent – Une offre dédiée aux entreprises

http://www.arrayent.com/

Une réflexion sur “Objets connectés : Quelles plateformes de collecte des données personnelles ? – B. Les start-ups et les pure-players

  1. Pingback: Objets connectés : Quelles plateformes de collecte des données personnelles ? | Paysages numériques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s