Industrie des loisirs & casques de réalité virtuelle : Du neuf dans les parcs d’attraction

Comme l’indiquait l’étude de Digi-Capital, les parcs d’attractions sont l’un des secteurs les plus porteurs pour le développement d’expériences de réalité virtuelle en mode BtoBtoC.

La cause semble tellement entendue qu’on peut trouver sur Wikipedia la liste des parcs qui proposent ce genre d’expérience

Arrêtons nous sur les plus significatives.

Le 17 septembre 2015, Europa Park est devenu le premier parc d’attraction au monde à proposer à ses visiteurs d’expérimenter un grand huit avec des casques de réalité virtuelle. Initialement nommée Alpenexpress VR-Ride, l’attraction s’appelle aujourd’hui  Alpenexpress Coastiality. Nous somme ici dans le cas d’une attraction initialement conçue pour fonctionner sans casque de réalité virtuelle, et que l’on a doté de cette technologie après coup. Dans ce cas de figure, les utilisateurs sont munis de casques de réalité virtuelle Samsung Gear VR, dans lesquels défile une animation 3D à 360° parfaitement synchronisée avec les mouvements du grand huit.

 

L’animation a été réalisée par la société MackMedia, filiale d’Europa Park. La technologie de synchronisation de l’animation avec les mouvements du wagon a été développée par la société VR Coaster, co-détenue par MackMedia et Mack Rides, le fabricant allemand de manèges pour parcs d’attraction. Comment cela fonctionne-t-il ? Les casques sont reliés par une connection sans fil à des capteurs posés sur les wagons. L’animation s’ajuste donc quasi en temps réel à la vitesse et à la position des wagons.

La technologie VR coaster de synchronisation des animations de réalité virtuelle avec le mouvement réel des wagons du grand huit.

La technologie VR coaster de synchronisation des animations de réalité virtuelle avec le mouvement réel des wagons du grand huit.

Depuis cette première réalisation, un autre grand huit a été doté de la réalité virtuelle en mars 2016 : Pegasus Coastiality. Les deux animations sont disponibles sur l’application Coastiality de MackMedia.

La question qui se pose imanquablement c’est : « Pourquoi diable aller mettre sur ses yeux un casque de réalité virtuelle lorsqu’on fait un grand huit, alors que les sensations reposent justement sur la perception de l’environnement, dont le casque de réalité nous prive ? » C’est certainement vrai pour les premières utilisations du manège. D’ailleurs, les casques ne sont évidemment pas obligatoires. Mais le bénéfice des casques est ailleurs. Il se passe ensuite, comme l’explique sur le site Casques-virtuels.com l’un des créateurs de l’attraction : « Pour la première fois, nous avons la possibilité d’intégrer une attraction dans une multitude d’univers thématiques et de modifier à volonté l’intensité du ressenti pour le passager ». Et le blog d’insister : « Le parc d’attraction pourra ainsi décliner un panel d’univers thématiques différents pour rendre l’attraction plus attrayante et innovatrice. Le passager aura l’impression d’une nouvelle sensation et d’un renouveau, mais cependant l’infrastructure générale de l’attraction restera la même. »

Après le grand huit adapté à la sauce réalité virtuelle, voyons maintenant les attractions créées spécialement. La première mondiale dans ce domaine appartient au parc anglais Alton Towers, qui a ouvert en avril 2016 l’attraction Galactica, le premier roller coaster dédié à 100% à la réalité virtuelle. Il s’agit d’une sorte de grand huit sur lequel les passagers sont allongés sur des sièges mécaniques et tous munis d’un casque de réalité virtuelle. L’animation propose un voyage dans l’espace à bord d’un engin spatial dont elle essaie de reproduire les sensations, allant jusqu’à une poussée de 3,5G. La technologie de réalité virtuelle a été mise en oeuvre par la société Figment Productions. Elle repose sur des casques Samsung Gear VR adaptés pour l’occasion. Ils sont reliés en Wi-Fi aux sièges des passagers et pilotés via une console centrale qui peut permettre au personnel du manège d’adapter le son ou l’image si nécessaire.

Galactica : le grand huit avec réalité virtuelle du parc Alton Towers (source).

Galactica : le grand huit avec réalité virtuelle du parc Alton Towers (source).

Dans la lignée de ces deux pionniers, de nombreux autres parcs se sont lancés sur ce créneau. Citons, Thorpe Park, en Angleterre, avec son attraction Derren Brown’s Ghost Train.

ça a l'air drôlement sympa l'attraction en réalité virtuelle de (source).

ça a l’air drôlement sympa l’attraction en réalité virtuelle de Thorpe Park (source) !

Aux Etats-Unis, citons la chaîne de parcs d’attraction SixFlags qui a signé un partenariat avec Samsung pour créer The New Revolution Virtual Reality Coaster, le premier grand huit à réalité virtuelle aux Etats-Unis.

 

En France, c’est la marque Samsung elle même qui a créé l’événement en organisant, du 16 au 19 juin 2016, un parc d’attraction éphémère avec réalité virtuelle : le S7 Life Changer Park. L’événement s’est tenu sur l’esplanade de la bibliothèque François Mitterrand. 9 stands étaient proposés, rassemblant 217 casques Samsung GearVR. 6 attractions correspondaient en fait à la consultation de films ou animations à 360°. 3 attractions seulement étaient dotées d’un appareil à mouvement : une expérience de surf, une de ski et des montagnes russes. C’était en tous cas une belle initiation à ce que pourraient être les parcs d’attraction du futur dotés de technologies de réalité virtuelle.

Initiation au surf en réalité virtuelle sur le parc S7 (source).

Initiation au surf en réalité virtuelle sur le S7 Life Changer Park, de Samsung (source).

Et les parcs d’attraction français, que proposent-ils ? Pour l’instant, pas grand chose !

Le Futuroscope est celui auquel ont pense immédiatement étant donnée sa spécialisation sur l’image. En 2008, le parc avait proposé une expérience de réalité augmentée. Mais il n’a encore jamais proposé d’expérience en réalité virtuelle. Apparamment, il réfléchirait à de telles activités avec la société suisse Artanim Interactive. Affaire à suivre.

Les casinos Partouche ont également développé en interne le Roller Blaster VR, une simulation de montagnes russes.

 

Bon, il faut bien avouer que dans ce domaine des attractions avec réalité virtuelle, nos amis allemands et anglais ont pris un bon train d’avance sur nous !!! Saurons-nous les rattraper ?

2 réflexions sur “Industrie des loisirs & casques de réalité virtuelle : Du neuf dans les parcs d’attraction

  1. Pingback: Industrie des loisirs & casques de réalité virtuelle : Les salles de sport et de fitness | Paysages numériques...

  2. Pingback: Industrie des loisirs & casques de réalité virtuelle : Quand le cinéma fait tourner les têtes… | Paysages numériques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s