Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 2 : Etat des lieux et prévisions des ventes

Dans le deuxième article de cette série, j’aimerai m’attacher aux chiffres de vente des objets connectés pour savoir s’ils représentent vraiment un marché de niche : Combien s’en est-il déjà vendu ? Quelles sont les prévisions ? Combien représente cette niche ?

Si l’on se réfère aux données globales des institut d’études, on obtient des chiffres impressionnants qui correspondent à tout sauf à une “niche” (voir article 1 de cette série) :

  • En 2009, il y avait près de 2,5 milliards d’objets connectés sur terre selon Gartner.
  • En 2010 : 4 milliards selon l’Idate.
  • En 2013 : 15 milliards selon l’Idate.
  • Les prévisions pour 2020 :
    • Près de 30 milliards d’objets, selon Gartner, dont essentiellement des « choses » plutôt que des PC ou des smartphones. Le marché devrait peser 1 900 milliards de dollars, soit 2% du produit mondial brut.
    • 80 milliards d’objets connectés selon l’Idate
    • D’après IDC, 212 milliards d’objets connectés qui représenteront un marché de 6 460 milliards de dollards, soit plus de 10 % du produit mondial brut !
    • Une étude de Cisco de 2013 prévoit même de son côté que les objets connectés représenteront un marché de 14 400 milliards de dollars !!!

Selon l’Idate, le taux d’équipement d’une famille de quatre personnes dans les pays occidentaux évoluerait comme suit :

  • 2014 : 10 objets
  • 2017 : 25 objets
  • 2022 : 50 objets

Selon une autre source, en 2020, chaque personne détiendrait environ 6,5 objets connectés.

Ces chiffres donnent le vertige. Mais on est là aussi face au principal écueil des chiffres liés aux objets connectés : De quoi parle-t-on ? Que mesurent-ils ? La diversité de ce que regroupe l’appellation “objets connectés” est telle qu’il faut être prudent dans la lecture des chiffres. Regroupent-ils les appareils classiquement reliés à internet que sont les PC, smartphones et tablettes ? Regroupent-ils les équipements urbains connectés ? Les systèmes de détection environnementale connectée ? Les compteurs intelligents ? Tous les objets munis de puces RFID ? On pourrait ainsi multiplier les questions.

La plupart des chiffres cités ci-dessus regroupent l’ensemble de tout ce qui peut être connecté. Cisco prévoit même qu’à l’horizon 2020  99,4 % des objets physiques seront connectés et de nouveaux seront inventés !

Or, tous ces chiffres qui impressionnent sont généralement utilisés à l’appui des discours qui veulent “vendre” les objets connectés. Et l’amalgame est vite fait entre le vaste ensemble de l’internet des objets et chaque catégorie en particulier, telles que les montres ou les bracelets connectés, dont j’ai parlé dans la première partie de cette article.

Si vous vous intéressez plus spécifiquement aux objets connectés achetés ou utilisés par les particuliers – qui ne sont qu’une toute petite partie (pour l’instant) des objets connectés existants – , il faut aller voir les chiffres qui les concernent spécifiquement.

Ces chiffres, quels sont-ils ?

Aux Etats-Unis, selon PwC :

  • 2 millions de montres connectées ont été vendues en 2013 (Cf. chiffre Jackdaw article 1)
  • 3,3 millions de capteurs d’activité (fitness trackers) ont été ont été vendus entre mars 2013 et mars 2014.
  • En 2014, il se serait vendu environ 19 millions d’objets “mettables” (wearable devices) de types : montres, casques et capteurs d’activité.
  • En 2014, 21% des adultes posséderaient un objet connecté.

En France, les chiffres varient beaucoup selon les enquêtes.

On trouve un chiffre beaucoup plus bas dans l’étude Médiamétrie Web Observatoire Q3 2014, puisque seuls 5% des personnes interrogées ont déclaré détenir un objet connecté !

Selon un sondage IFOP pour l’Atelier BNP Paribas (pdf), en France fin 2013, plus de 5 millions de personnes sont équipés d’un objet connecté (hors PC, smartphone…), soit 11% de la population française âgée de plus de 18 ans. Le pourcentage grimpe à 14% chez les 18-24 ans. Et le marché devrait doubler dans les trois prochaines années pour atteindre 11 millions de français équipés d’objets connectés en 2017.

Selon ce sondage, les objets les plus possédés sont les suivants :

  • La balance intelligente : 6% des Français équipés.
  • Les tensiomètres, montres et traqueurs connectés : 2%
  • Autres objets : 1%

Selon le Baromètre Syntec Numérique – BVA publié en février 2014 près d’un quart des interrogés déclare aujourd’hui utiliser des objets connectés, en grande partie pour faciliter leur vie de tous les jours (23%). Ils les adoptent également pour surveiller leur santé (21%), se déplacer (20%), ou se protéger (14%). Les objets au service des performances sportives (bracelets fitness, raquette, chaussures..) arrivent quant à eux au bas de l’échelle puisque seulement 9% d’entre eux déclarent en être équipés.” Le spectre des objets visés par cette étude semble plus large que ceux de PwC et de l’IFOP car les chiffres sont plus élevés et les usages plus larges.

Ceci dit, on trouve un chiffre similaire dans L’Observatoire des objets connectés publié par l’IFOP fin 2014, qui indique que 23% des français posséderaient un objet connecté. Et l’IFOP donne le détail des objets :

Les objets connectés possédés par les français selon l'IFOP (nov. 2014).

Les objets connectés possédés par les français selon l’IFOP (nov. 2014).

 Selon GfK :

    • Sur les 92 millions de produits high-tech vendus en France en 2013, 48 % sont connectés. Ce taux devrait grimper à 57 % en 2014 et dépasser les 85 % à l’horizon 2020. GfK va donc dans le sens du chiffre de Cisco indiqué précédemment.
  • Catégorie 1 : Appareils traditionnellement connectés : smartphones, tablettes, PC :
      • Smartphones :
        • 15,8 millions d’unités vendues en France en 2013.
        • Prévision de 18 millions vendus en France en 2014 (source).
      • PC : 4,8 millions d’unités vendues en France en 2013.
      • Tablettes : 6,2 millions d’unités vendues en France en 2013.
  • Catégorie 2 : “La connectivité se propage maintenant à tous les produits traditionnellement non connectés : imprimantes, téléviseurs, chaînes hi-fi, enceintes, appareils photo, etc.”
    • Il s’en est vendu 14 millions en France en 2013, en hausse de 8 %.
  • Catégorie 3 : “Une nouvelle vague de produits destinés à communiquer avec les tablettes et smartphones arrive : montres, bracelets, balances, etc.” :
    • 2013 : 300 000 ou 390 000 (?) vendus selon GfK, soit un marché de 64 millions d’euros.
    • 2015 : GfK prévoit un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros
    • En 2020 : GfK prévoit un chiffre d’affaires de plusieurs milliards d’euros.
  • Montres :
    • 2013 : 35 000 vendues selon GfK (contre 2 millions aux USA selon PwC)
    • 2014 : 150 000 vendues selon GfK
  • Bracelets :
    • 2013 : 30 000 vendus selon GfK (contre 3 millions aux USA selon PwC)
    • 2014 : 200 000 vendus selon GfK

En valeur de marché :

    • D’après une étude menée par Xerfi et résumée dans cet article (que je cite ci-dessous), la valeur du marché des objets connectés en France s’estime à 150 millions d’Euros pour l’année 2013, soit 1,5% des dépenses High-tech des Français (alors que GfK disait que 48% des objets high-tech achetés en France en 2013 étaient connectés !!!).
    • Xerfi estime que le marché des objets connectés pourrait atteindre une valeur de 500 millions d’euros en 2016, ce qui aurait pour conséquence la création d’entreprises et d’emplois.
    • Xerfi divise le marché des objets connectés en deux grands secteurs : la Santé et la Domotique
    • Le segment de la Santé et du Bien-être s’élève, selon Xerfi, à 60 millions d’euros. Xerfi reprend ensuite la distinction en quatre catégories de produits issue d’une étude effectué par l’IFOP :
      • Les balances connectées :
        • Ce marché est le plus ancien mais pas le plus important. Il représente 8 millions d’euros et correspond à 13,3% des parts de marché du segment des objets connectés dédiés à la Santé.
      • Les montres connectées :
        • Ce produit représente une des valeurs sûres des objets connectés avec une part de marché de 46% et un volume de vente de 28 millions d’euros.
      • Les capteurs d’activité :
        • Ils représentent 33% de part de marché (2ème place) pour un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros en 2013 en France.
      • Les tensiomètres connectés :
        • C’est le produit le moins répandu avec « seulement » 16% de part de marché. Personnellement, je trouve déjà ça énorme.
    • Pour le segment de la domotique :
    • Selon Xerfi, il s’élève à 90 millions d’euros en 2013.
    • D’après une étude du cabinet Gartner, la maison connectée sera une réalité à l’horizon 2022 (entre 2020 et 2025). Le foyer typique sera alors équipé de 500 objets connectés.

Enfin, si l’on regarde les résultats des achats de Noël, on constate que le marché des objets connectés décolle. C’est en tous cas ce que prétend le site Rue du Commerce, qui a constaté +177% de croissance des ventes de montres connectées entre Noël 2013 et Noël 2014. 

Que faut-il retenir de tous ces chiffres ? Essentiellement la chose suivante : si chaque catégorie prise à part représente encore aujourd’hui, effectivement, un marché de niche, ce dernier semble cependant se développer rapidement dans de nombreuses catégories. Surtout, la notion d’objet connecté va beaucoup évoluer avec une généralisation du phénomène à l’insu des particuliers, indépendamment de leur volonté d’achat : d’ici peu, on achètera certainement des objets connectés même sans intention de les acheter pour cette raison, mais simplement parce qu’ils seront de plus en plus nombreux à être connectés. La connectivité deviendra une commodité.

Décrypter les intentions d’achats des consommateurs, tel sera justement l’objet du troisième article de cette série.

Advertisements

2 réflexions sur “Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 2 : Etat des lieux et prévisions des ventes

  1. Pingback: Paysages numériques...

  2. Pingback: Les consommateurs sont-ils prêts à acheter des objets connectés ? Partie 6 : Conclusion | Paysages numériques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s