Assurer l’économie collaborative, une opportunité pour les assureurs ?

Avec l’essor de l’économie collaborative, il semble qu’un marché nouveau se soit ouvert pour les assureurs.

Si j’en crois le site Thot Cursus, “l’économie collaborative ou économie du partage, considérée dans une acception large, englobe les diverses formes de consommation collaborative (AMAP, couchsurfing, co-voiturage, auto-partage, vélo-partage, cojetage, troc de livres et de vêtements), les modes de vie collaboratifs (co-working, co-location, habitat collectif, jardins partagés), le financement collaboratif (crowdfunding, prêt d’argent de pair à pair, monnaies alternatives), la production contributive (DIY, Fablabs, maker spaces) et la culture libre en général.”

En proposant un mode nouveau de consommation, qui privilégie l’usage et le partage sur la propriété, l’économie collaborative invite également à repenser la manière de s’assurer. Dans bien des cas, l’assurance est proposée par le service de partage et bénéficie à l’utilisateur dans le cadre de son usage du service sans frais supplémentaires.

Je vous propose de passer en revue quelques exemples de cette situation.

Allianz & Drivy

Commençons avec Allianz, qui depuis le 1er janvier 2014 assure Drivy, un service de location de voiture entre particuliers via internet. Allianz a conçu un contrat spécifiquement dédié à ce type d’usage. Le site de Drivy précise : “Pendant chaque location conclue sur Drivy, ce contrat d’assurance remplace l’assurance habituelle du propriétaire. En cas de vol ou de dommage, c’est donc l’assurance de Drivy qui entre en jeu, ce qui permet au propriétaire d’être intégralement couvert et de ne pas risquer de malus. L’assurance est incluse dans la commission de Drivy, et donc incluse dans les prix affichés sur le site. Elle est automatiquement souscrite, il n’y a aucune formalité à accomplir, ni par le propriétaire ni par le locataire.” L’assurance est complétée par une assistance 24/24 Mondial Assistance.

Drivy

Drivy

Pour expliquer ce partenariat, Allianz met en avant dans son communiqué de presse la raison environnementale : “Ce partenariat s’inscrit dans la volonté d’Allianz d’accompagner les nouveaux usages et l’évolution des nouveaux modes de consommation collaboratifs, en particulier dans le domaine de la mobilité durable. Allianz propose des solutions qui répondent aux préoccupations environnementales des clients particuliers et entreprises.”

Dans le même document, Paulin Dementhon, le fondateur de Drivy précise « en mettant une voiture à louer à chaque coin de rue, Drivy transforme progressivement la consommation automobile : on passe de la possession à l’usage partagé. Cette évolution demande de repenser le fonctionnement de l’assurance automobile, et nous sommes ravis qu’un groupe aussi puissant qu’Allianz nous accompagne dans la voie de l’innovation. »

Sur son site web, Allianz consacre une page à cette offre, dans laquelle elle revient sur la question de la mobilité durable et de la multimodalité.

MMA & Livop + Tripndrive

MMA assure plusieurs services de location de voitures entre particuliers. Commençons avec Livop, un service qui a la particularité de fonctionner sans échange de clés entre loueur et locataire, à partir d’un boîtier installé dans les voitures proposées à la location par leur propriétaire et d’une application mobile utilisée par les locataires pour accéder au véhicule et pour l’ouvrir !

Le service d'autopartage Livop

Le service d’autopartage Livop

 

MMA a adapté l’un de ses contrats auto pour l’occasion, permettant ainsi la couverture du loueur et du locataire et l’absence d’impact sur le bonus/malus du loueur.

MMA assure également Tripndrive, un service original d’autopartage à l’aéroport ! Le service permet à un voyageur qui a laissé sa voiture à l’aéroport le temps d’un voyage de la louer à un autre voyageur qui en aurait besoin entre temps. Le loueur bénéficie du parking gratuit.

MACIF & Deways

MACIF assure Deways, un autre service de location de voitures entre particuliers qui mise quant à lui sur la notion d’affinité entre loueurs et vendeurs, mettant en avant le fait que la location se fait entre des gens qui se font confiance parce qu’ils apprennent à se connaître au sein de la communauté Deways.

Dans une interview au Blog de la consommation collaborative, en 2011, Denis Breillat, directeur Nouveaux produits d’Assurance à la Macif précisait la nature innovante du contrat qu’ils ont dû imaginer pour répondre au besoin de Deways :

“Nous souhaitions concevoir une offre d’assurance qui colle au plus près des besoins des adhérents Deways, qu’ils soient propriétaires ou utilisateurs des véhicules. Et nous étions en présence d’un modèle nouveau, une forme d’OVNI pour un assureur… Nous aurions pu réutiliser un produit existant (de type contrat flotte de véhicules d’entreprise par exemple), le réhabiller pour le proposer rapidement à Deways. La Macif a fait un autre choix, qui s’inscrit sur la durée : proposer une offre assurantielle intégrée au modèle économique de Deways, compatible avec celui-ci, et qui repose sur l’utilisation effective des véhicules dans le cadre de Deways et sur les préoccupations concrètes des adhérents. Cela nous a conduits à interroger les concepts classiques de l’assurance, qui reposent pour l’essentiel sur le mode auto soliste d’utilisation des véhicules. Nous avons dû être imaginatifs, nous avons quelque fois tâtonné avant d’identifier les bonnes solutions… nous étions dans une démarche d’innovation. A ce titre, ce projet est passionnant et que plus que sa complexité, c’est l’opportunité qu’il nous offre de questionner les modèles, de rechercher l’ouverture, d’envisager différemment l’assurance Auto, en nous tournant vers l’avenir, que nous retenons ! »

APRIL & Switcharound

Troquons (!) la voiture pour le logement : APRIL, via sa filiale APRIL International voyage, assure de son côté le service d’échange et de sous-location légale d’appartements Switcharound. L’offre d’assurance a été créée sur mesure par APRIL, qui assure tous les logements proposés sur le site.

fsfsdf

APRIL assure les appartements échangés sur Switcharound

MAIF & Blablacar + Koolicar

La MAIF est sans doute l’un des assureurs les plus actifs dans le domaine de l’économie collaborative. Tout d’abord, elle assure Blablacar, le leader du marché de la location de voitures entre particuliers.

Sur son site web, la MAIF promeut le covoiturage, qui est inclus dans certains de ses contrats (indépendamment de l’offre pour Blablacar). Elle propose sur cette page, un module Blablacar de recherche de voiture ou de passager.

Dans une démarche encore plus marquante, la MAIF est entrée au capital de Koolicar, un site français de location de voitures entre particuliers, à hauteur de 2,6 millions d’euros. Fondé en 2011, Koolicar a inventé une solution technologique embarquée dans les véhicules (la Koolbox) qui permet de les louer sans échange de clefs, à l’image de Livop, évoqué plus haut. Or, la MAIF était déjà le partenaire assureur de Koolicar. Il en est devenu depuis l’un des principaux investisseurs.

Dans un article des Echos, Pascal Demurger, le PDG de la MAIF, revient sur les nombreux avantages d’une telle démarche : « L’ ’économie du partage va considérablement se développer en France, qui est en avance dans ce domaine. Et cela aura un impact significatif sur l’industrie de l’assurance »

Comme le précise Les Echos : “Pour la Maif, dont le portefeuille d’assurance auto était resté stable en 2013, c’est évidemment un moyen de trouver d’autres débouchés alors que ses grands marchés sont saturés”. Et de citer Pascal Demurger : « Il n’y aura plus beaucoup de croissance sur le marché de l’automobile des particuliers. En allant sur l’assurance des nouvelles mobilités, on pourra pallier un peu ce manque de croissance, même si les projections à court terme sont relativement modestes »

Pascal Demurger voit également dans cet investissement plusieurs autres avantages :

  • « Cela doit nous permettre de valoriser la marque auprès des usagers (de l’économie collaborative) et de donner un coup de jeune à la Maif »
  • “C’est une occasion de contacts avec des clients potentiels”
  • “Travailler avec « ces entreprises innovantes » est un aiguillon pour notre propre transformation digitale »

Je trouve le dernier argument très intéressant et pertinent.

AXA & Click&Boat

Plus original, AXA assure Click&boat, un service de location de bateaux entre particuliers.

Click&boat

Click&boat + AXA


Alors, réelle opportunité pour les assureurs ?

On le voit, les assureurs voient évidemment dans ces partenariats l’opportunité de conquérir de nouveaux marchés. C’est un moyen pour eux de reconquérir ces clients adeptes du partage de pair-à-pair qui n’ont donc plus les mêmes besoins “classiques” en assurance.

Comme l’écrit Julien Maldonato, consultant spécialisé, dans une tribune d’octobre 2013 dans Les Echos :

“La consommation collaborative transforme les risques traditionnels couverts par les assureurs. Prenons l’exemple de l’autopartage. Hier, nous assurions un bien et l’utilisation de ce bien. Aujourd’hui, nous tendons de plus en plus à une assurance d’usage d’un moyen de transport : une assurance de « fonction ». Il est indispensable que les assureurs s’adaptent et clarifient leur proposition de valeur face à ces changements de consommation. Des litiges apparaissent déjà aux Etats-Unis : quelle assurance est applicable lors d’un accident impliquant une voiture utilisée en auto-partage, l’assurance du propriétaire du véhicule ou l’assurance souscrite par le biais de l’entreprise d’auto-partage ? (le cas de l’entreprise d’auto-partage RelayRides suite à un accident tragique impliquant une voiture louée au travers de RelayRides est toujours en cours de résolution).”

Pour l’investisseur Rodolphe Menegaux, il y a aussi une question d’affinité de valeurs entre l’assurance et l’économie de pair-à-pair : “Le secteur de l’assurance est l’un de ceux qui devrait être touché par ce mouvement et les valeurs intrinsèques sont proches de cette nouvelle économie : s’assurer c’est en effet mettre en commun des fonds pour mutualiser le risque.” (source)

Pour Benjamin Tincq, de OuiShare, un collectif d’acteurs de l’économie collaborative, la souplesse de l’assurance en France aurait même été un facteur clé de développement des services de partage de voitures dans l’Hexagone : “Le monde de l’assurance en France a par exemple permis le développement de services de locations plus sécurisés, ce qui n’est pas le cas en Grande-Bretagne, par exemple. » (source)

Denis Breillat, de la Macif, précise de son côté que “les assureurs ont une certaine responsabilité dans le développement des modèles de consommation collaborative. L’assurance est en effet un gage de confiance pour les utilisateurs et revêt ainsi une importance primordiale dans la normalisation de ces nouvelles pratiques. » (source)

On constate d’ailleurs effectivement à quel point l’affichage de l’assureur sur le site web et l’explication des conditions d’assurance du service sont un gage de confiance pour les utilisateurs de ces services. Tous les services mettent ces éléments fortement en avant.

Selon Denis Breillat, une communauté d’autopartageurs serait également un gage de plus de sécurité de conduite : “A travers l’animation de cette communauté, nous pensons que les autopartageurs pourront être amenés vers des comportements vertueux, au niveau de la conduite des véhicules notamment. Et si la sécurité, pour les autopartageurs comme pour les véhicules, est recherchée par tous, c’est la communauté toute entière qui sera gagnante.” (idem)

 

Advertisements

5 réflexions sur “Assurer l’économie collaborative, une opportunité pour les assureurs ?

  1. Pingback: Comment les assurances investissent dans les start-ups ? | Paysages numériques...

  2. Pingback: Les 7 tendances du digital | The Innovation and Strategy Blog

  3. Pingback: L’économie collaborative, terrain d’opportunités pour les assureurs ? - InsuranceSpeaker

  4. Pingback: L’économie collaborative, terrain d’opportunités pour les assureurs ? - InsuranceSpeaker - InsuranceSpeaker

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s