Les 4 dimensions clés de l’entreprise 2.0

Comme nous l’avons vu dans le précédent billet, l’entreprise 2.0 est loin d’être uniquement une question de technologies, ou de types de service. Pour être comprise dans sa globalité, l’entreprise 2.0 doit être envisagée sous 4 aspects :

  • des technologies et des types d’appareils (devices)
  • des services ou types d’outils
  • des pratiques et usages
  • le management

J’ai expliqué dans le précédent billet que si j’en étais arrivé à cette vision, c’est sans doute parce qu’elle correspond aux points de vue sur l’entreprise 2.0 issus des différentes fonctions dans l’entreprise. C’est certain. Mais il s’avère également que ces 4 aspects s’articulent entre eux selon une logique qui justifie à elle seule qu’on envisage l’entreprise 2.0 selon ces 4 points de vue. C’est une logique générative, qui veut que les aspects s’engendrent entre eux depuis le socle de base jusqu’à la couche supérieure. S’engendrent (vision temporelle) ou se rendent possible (vision plus logique des choses). Et ce schéma est en fait également celui qui explique comment a été possible le web 2.0. C’est ce qu’illustre parfaitement le schéma ci-dessous.

La logique de génération du Web 2.0

La logique de génération du Web 2.0, similaire à celle de l’Entreprise 2.0

Le socle est constitué par les technologies. Ce sont elles qui permettent l’émergence de nouveaux services ou « outils » (réseaux sociaux, blog, wiki, partage de vidéos, micro-blogging…).  Ces services sont eux-mêmes associés à des usages qu’il permettent ou prédéterminent plus ou moins (participation, crowdsourcing, intelligence collective, partage d’information, etc.).  Enfin, dans l’entreprise, il est important que ces usages soient mis au service d’un projet d’entreprise, d’objectifs et d’une stratégie business, de résultats performants. C’est la dernière couche, celle du management, qui doit rendre possible la mise en œuvre des 3 couches de base au service du projet d’entreprise et de sa performance. Il serait trop long ici de rentrer dans le détail de ces 4 aspects. Nous aurons l’occasion de le faire ultérieurement. Notons juste qu’il est important de considérer que l’entreprise 2.0 n’est pas seulement une question de technologies, mais une question bien plus complexe au niveau du fonctionnement de l’entreprise puisqu’elle touche à la fois les aspects d’outillage des employés, de bonnes pratiques de ces derniers, et de management de l’entreprise.

Les 4 niveaux d'impact de l'entreprise 2.0

Les 4 niveaux d’impact de l’entreprise 2.0

Comme vous pourrez le constater en lisant le texte ci-dessous, je ne suis pas seul à voir les choses ainsi. Le texte qui suit est un extrait du Livre blanc Building a collaborative workplace de la société Anecdote (c’est moi qui souligne) :

« Today we all need to be collaboration superstars. The trouble is, collaboration is a skill and set of practices we are rarely taught. It’s something we learn on the job in a hit-or-miss fashion. Some people are naturals at it, but most of us are clueless.

Our challenge doesn’t stop there. An organisation’s ability to support collaboration is highly dependent on its own organisational culture. Some cultures foster collaboration while others stop it dead in its tracks.

To make matters worse, technology providers have convinced many organisations that they only need to purchase collaboration software to foster collaboration. There are many large organisations that have bought enterprise licences for products like IBM’s Collaboration Suite or Microsoft’s Solutions for Collaboration who are not getting good value for money, simply because people don’t know how to collaborate effectively or because their culture works against collaboration.

Of course technology plays an important role in effective collaboration. We are not

anti-technology. Rather we want to help redress the balance and shift the emphasis from merely thinking about collaboration technology to thinking about collaboration skills, practices, technology and supporting culture. Technology makes things possible; people collaborating makes it happen. »

On retrouve ici 3 des 4 éléments que j’ai identifiés. J’aurai largement l’occasion de revenir sur ces questions dans de prochains billets.

Advertisements

Une réflexion sur “Les 4 dimensions clés de l’entreprise 2.0

  1. Pingback: Les interfaces de l’entreprise digitale | Paysages numériques...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s